Les huiles essentielles sont partout : dans les soins cosmétiques maison, en diffusion pour assainir l’air des maisons, et même dans l’armoire à pharmacie, à côté des bons vieux médicaments. 

Nombreuses, puissantes et complexes, les huiles essentielles sont loin de n’être que des huiles au parfum agréable et lorsque vous souhaitez y avoir recours, il faut bien savoir de quoi il est question.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les huiles essentielles, savoir comment les choisir en fonction de vos besoins et apprendre à bien les utiliser, suivez le guide.

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Les huiles essentielles sont considérées comme étant les extraits les plus puissants des plantes et des espèces végétales dites aromatiques.

Ces essences végétales se présentent généralement en flacon semi-opaque sous la forme d’un liquide plus ou moins épais et visqueux, et dont la composition extrêmement riche en différentes molécules aromatiques complexes (terpénols, terpènes, oxydes, esters, phénols, aldéhydes, cétones …) leur prête de nombreuses propriétés bénéfiques pour le corps et le mental.

Il faut savoir qu’une même espèce de plante peut donner lieu à diverses “sous-catégories” d’huiles essentielles dont les propriétés et les usages ne seront pas les mêmes : on parle de chémotypes.

Les différents chémotypes de l’huile essentielle de romarin

À titre d’exemple de ces variations de chémotypes et de leurs impacts sur les propriétés et les usages des huiles essentielles issus d’une même espèce, il suffit de regarder l’huile ou plutôt les huiles essentielles de romarin (Rosmarinus officinalis). 

Le romarin Cinéol est une espèce qui pousse naturellement au Maroc ou en Tunisie. Du fait de son origine géographique, du type de climat et du sol dans lequel ce type de romarin pousse, l’huile essentielle qui va être produite sera riche en 1.8-cinéol et ses propriétés fluidifiantes et expectorantes en feront une huile essentielle particulièrement efficace pour lutter contre les affections respiratoires.

En revanche, le romarin qui va pousser en Corse (le romarin Verbenone), plus riche en acétate de bornyle, va permettre d’obtenir une huile essentielle dont l’usage sera davantage orienté au traitement des pathologies des voies biliaires ou du foie.

huile-essentielle-menthe-poivree

Huile essentielle et une huile végétale : quelles différences ?

Si ces deux types d’huiles proviennent du monde végétal, elles se différencient d’une part par leur mode d’extraction, mais également par leurs propriétés et leurs usages.

D’un côté, une huile végétale est obtenue suite à une extraction appelée “pression à froid ou à chaud d’un fruit oléagineux” (il peut s’agir des pépins, du noyau ou de noix). Selon l’huile végétale dont il est question et ses propriétés, elle sera davantage utilisée à des fins alimentaires ou cosmétiques.

À la différence d’une huile végétale (comme l’huile végétale de pépins de raisin, de noix ou d’amande), les huiles essentielles sont obtenues par hydrodistillation. Il s’agit d’un procédé de distillation à la vapeur d’eau qui permet de récolter les molécules aromatiques d’une espèce végétale sous forme de 2 phases non miscibles : une substance huileuse extrêmement concentrée qui contient la grande majorité des molécules aromatiques (l’huile essentielle) et une eau aromatique faiblement concentrée (l’hydrolat) également utilisée en cosmétique.

Seule exception à la règle, les huiles essentielles d’agrumes, elles, sont obtenues par l’expression à froid de l’écorce du fruit.

Huile essentielle conventionnelle ou une huile essentielle bio ?

Comme pour ce qui est de l’alimentation ou d’un produit cosmétique ou d’entretien, il est souvent conseillé de se tourner vers le bio. 

Le mode de culture

La culture “bio”, à la différence de la culture conventionnelle, répond à un cahier des charges très précis et il faut environ 3 ans pour pouvoir obtenir cette certification officielle de la part d’un organisme certificateur (Ecocert, A.B, Cosmebio, HEBBD, HECT etc.). 

Associée à un code spécifique (FR-BIO-01 par exemple), la certification bio permet de s’assurer que l’huile essentielle en question sera issue de plantes cultivées sur un sol équilibré et dans des conditions de culture naturelle (sans ajouts d’engrais chimique et sans pesticides issus de la pétrochimie donc). 

huile-essentielle

La “pureté” de l’huile essentielle

La certification bio permet également de garantir l’origine botanique et l’authenticité de l’huile essentielle. 

En d’autres termes, une huile essentielle bio certifiée vous offre l’assurance d’un produit sans aucune falsification et d’une substance “pure” non diluée à des huiles minérales ou à des produits synthétiques.

Le prix

Le prix est souvent un bon indicateur pour savoir s’il s’agit vraiment d’une huile essentielle bio ou pas. Comme pour n’importe quel produit et bien que la différence ne soit pas énorme, une huile essentielle aura toujours un prix d’achat légèrement plus élevé qu’une huile conventionnelle. Si le prix vous semble TROP bon marché, c’est mauvais signe et les avis sont unanimes : fuyez !

Les huiles essentielles sauvages

En aromathérapie, il est également possible de se procurer des huiles essentielles issues de plantes sauvages poussant de manière naturelle, souvent en milieu rural, et sans intervention humaine. 

Dans la majorité des cas, ces dernières sont souvent gage de qualité et font partie des huiles essentielles les plus “intactes” que vous pourrez trouver sur le marché.

Comment les huiles essentielles agissent-elles et comment les utiliser ?

Selon l’huile essentielle dont il est question et les effets recherchés, le mode d’utilisation et d’action variera d’une huile à l’autre.

Par voies respiratoires

Il s’agit du mode d’utilisation le plus couramment utilisé. L’huile essentielle peut être diffusée dans l’air ambiant grâce à un diffuseur d’huile essentielle, respirée directement au-dessus du flacon ou après avoir déposé quelques gouttes d’huiles essentielles au creux des poignets ou dans un mouchoir. 

En diffusion, les huiles essentielles utilisées, selon leurs propriétés, permettent d’assainir l’air ambiant tandis que lorsqu’elles sont directement respirées, les molécules aromatiques présentent dans les huiles essentielles agissent directement sur le système nerveux autonome.

diffuseur-huile-essentielles-aromatherapier

En usage externe 

En application externe (massages, friction, application locale, etc.), les huiles essentielles vont traverser les différents tissus cutanés et passer dans le sang pour ensuite se diffuser dans l’ensemble du corps. 

Comme les huiles essentielles sont des substances potentiellement irritantes et dermocaustiques, on conseille de les mélanger à de l’huile végétale (bio si possible) afin de faciliter l’absorption sans risque d’abîmer la peau.

Ce mode d’utilisation permet d’agir rapidement sur le système nerveux et énergétique (les chakras) tout en préservant le foie et sans risquer d’altérer les molécules aromatiques de l’huile essentielle lors de la digestion (comme lors d’une prise par voie orale par exemple).

En usage interne

Toutes les huiles essentielles ne sont pas comestibles ! Il s’agit donc là du mode d’utilisation le plus “à risque”, et qui exige d’être très bien renseigné pour éviter tout risque.

Généralement, on mélange quelques gouttes d’huiles essentielles à une cuillère de miel, à une huile végétale ou à un sucre en morceau avant de l’avaler pour éviter le contact direct avec les muqueuses. Certaines huiles essentielles peuvent cependant être administrées en sublinguale (sous la langue).

On préconise généralement ce mode d’administration pour le traitement des voies respiratoires et en alternatives ou en complément à la médecine allopathique.

Huile essentielle et neurotoxicité

On entend de plus en plus parler des “dangers” des huiles essentielles, notamment pour les enfants, les animaux de compagnie et les femmes enceintes ou en période d’allaitement. La raison est très simple : l’organisme des animaux, des jeunes enfants et des adultes ne fonctionne absolument pas de la même manière.

Huiles essentielles, grossesse, allaitement et jeunes enfants

Les avis sont souvent mitigés quant à l’utilisation d’huiles essentielles lors de ces périodes délicates, et l’on déconseille souvent fortement leurs usages pour prévenir tout risque dû à de mauvaises informations. 

Si vous souhaitez vous renseigner plus en détail, sachez que bien que certaines huiles essentielles soient totalement à proscrire (notamment celles qui contiennent des cétones), car en raison de leur neurotoxicité elles peuvent provoquer une fausse couche, d’autres seront totalement inoffensives.

Pour votre santé et celle de votre bébé, bannissez donc à tout prix “l’automédication” d’huile essentielle et demandez toujours l’avis d’un aromathérapeute qui puisse vous renseigner sur les modes d’administrations, doses et fréquences d’utilisation les plus adaptées à votre cas et à celui de votre enfant.

huile-essentielle-grossesse

Huiles essentielles et animaux de compagnie

On lit souvent que les huiles essentielles et les chats ne font pas bon ménage, et c’est souvent vrai, car les chats ne possèdent pas d’enzyme hépatique, une enzyme capable de dégrader le phénol (l’un des composants naturellement présents dans presque toutes les huiles essentielles). 

S’ils absorbent une huile essentielle (par voie cutanée, ou si vous avez l’habitude de diffuser des huiles chez vous), selon la durée d’exposition et la dose, il va alors leur être très difficile d’éliminer ces substances de leur organisme. 

Une exposition légère peut causer des problèmes d’agressivité ou d’apathie chez l’animal, tandis que dans les cas les plus graves, une exposition prolongée peut entraîner la mort de l’animal. Il faut donc faire extrêmement attention au type d’huiles essentielles que vous souhaitez diffuser dans votre maison si vous vivez en colocation avec un chat.

Demandez toujours l’avis d’un professionnel

Bien qu’un grand nombre d’huiles essentielles soit comestible, notamment les huiles essentielles de citron et de fleur d’oranger pour ne citer que les plus connues en pâtisserie, il faut tout même faire attention, car certaines peuvent être toxiques. 

Une huile essentielle (bio ou pas) est donc loin de n’être qu’une simple huile parfumée aux diverses propriétés “magiques”. Il s’agit d’une substance aromatique composée de nombreuses molécules complexes extrêmement puissantes, qui au même titre que n’importe quel médicament ne peut pas être utilisée sans connaissance en la matière et ne doit pas être administrée n’importe comment !

Demandez toujours l’avis d’un aromathérapeute ou d’un vétérinaire naturopathe afin de vous assurer de la bonne utilisation de vos huiles essentielles.

huile-essentielle-basilic

Petit guide “express” des huiles essentielles

Chaque huile essentielle est multifonction, et c’est là l’un des nombreux avantages de ces essences. Cela signifie par exemple qu’une même huile essentielle sera un puissant antibactérien, tout en ayant des propriétés anti stress et qu’une autre, pourra être indiquée pour soigner les troubles ORL, tout en favorisant la bonne santé du cuir chevelu. 

Pour vous faire une brève idée, découvrez les troubles les plus fréquemment traités en aromathérapie et les principales huiles essentielles recommandées.

Les huiles essentielles aux propriétés antistress

De nombreuses huiles essentielles sont connues, pour aider à calmer les tensions et aider à trouver le sommeil en période de grand stress.

Les huiles essentielles conseillées pour aider à soulager le stress : huile essentielle de Camomille Romaine, huile essentielle de Clémentine bio, huile essentielle d’Eucalyptus Staigeriana bio, huile essentielle de Combawa bio, huile essentielle de Lavande fine Altitude Provence bio, huile essentielle de Lavande vraie bio, huile essentielle de Mandarine Verte bio, huile essentielle de Mandarine Jaune, huile essentielle de Marjolaine à Coquille bio, huile essentielle de Ravintsara bio, huile essentielle de Petit Grain Bigarade bio, huile essentielle d’Orange Douce bio, huile essentielle de Yuzu…. 

Les huiles essentielles aux propriétés anti-déprime

Certaines huiles essentielles possèdent des effets calmants psychoémotionnels et permettent de rééquilibrer le système nerveux central.

Les huiles essentielles conseillées en cas de déprime : huile essentielle d’Eucalyptus Staigeriana bio, huile essentielle de Gingembre Papillon, huile essentielle de Mélisse Officinale de Provence bio, huile essentielle de Pamplemousse, huile essentielle de Pamplemousse Blanc bio, huile essentielle d’Orange Douce bio, huile essentielle de Petit Grain Bigarade bio, huile essentielle de Petit Grain Clémentinier bio, huile essentielle de Verveine bio, huile essentielle d’Ylang-ylang bio…

huile-essentielle-orange

Les huiles essentielles contre l’inconfort digestif

Certaines huiles essentielles sont d’un grand recours pour soulager les problèmes de digestion et l’inconfort digestif (ballonnement, gaz, inconfort digestif).

Les huiles essentielles conseillées en cas d’inconfort digestif : huile essentielle de Basilic Tropical, huile essentielle de Basilic Doux à Linalol bio, huile essentielle d’Anis, huile essentielle d’Aneth bio, huile essentielle de Cardamome bio, huile essentielle de Coriandre bio, huile essentielle de Cumin bio, huile essentielle de Carvi bio…

Les huiles essentielles “spécial hiver”

La grande majorité des huiles essentielles (souvent bio) qui composent les packs « spécial hiver », permettent de couvrir un large spectre d’action et aident à se prévenir de nombreuses affections hivernales, bactériennes ou virales (comme les petits rhums, les grippes saisonnières et les troubles ORL).

Les huiles essentielles conseillées en hiver : huile essentielle de Ravintsara, huile essentielle de Thym, huile essentielle de Niaouli, huile essentielle de Marjolaine, huile essentielle d’Eucalyptus radiata et globulus, huile essentielle de Pin sylvestre, huile essentielle de Myrrhe, huile essentielle de Lavande aspic, huile essentielle de Térébenthine…

huile-essentielle

Les huiles essentielles pour prendre soin de sa peau

Teint terne, peau sèche, rides, cernes, imperfections, si vous êtes adepte des soins cosmétiques à faire vous-même, il existe un grand nombre d’huiles essentielles qui vont pouvoir vous aider à régler tout vos petits désagréments cutanés.

Les huiles essentielles conseillées dans les soins cosmétiques visage et corps : huile essentielle de Tea Tree bio, huile essentielle de Carotte bio, huile essentielle de Géranium d’Egypte bio, huile essentielle de Rose de Damas bio, huile essentielle de Bois de Rose bio, huile essentielle de Citron de Sicile bio…

Les huiles essentielles pour prendre soin de ses cheveux

Cheveux ternes, gras, sans volume, voir perte de cheveux, il existe presque toujours une huile essentielle pour vous aider à régler le problème. Pour les utiliser, vous pourrez simplement incorporer quelques gouttes d’huiles essentielles dans votre shampoing, dans un masque maison, ou diluer quelques gouttes d’huiles essentielles dans une huile végétale à laisser poser sur vos longueurs.

Les huiles essentielles conseillées dans les soins pour cheveux : huile essentielle de Geranium bio, huile essentielle de Bois de Cade, huile essentielle de Palamarosa, huile essentielle de Cedre de l’Atlas, huile essentielle de Bergamote bio, huile essentielle de Menthe Poivrée, huile essentielle de Citron Jaune bio, huile essentielle de Romarin, huile essentielle d’Ylang-Ylang, huile essentielle de Tea Tree bio, huile essentielle de Bois de Rose…

huile-essentielle

Les huiles essentielles citées ci-dessus ne sont qu’une infime partie des nombreuses variétés et possibilités d’usages. 

Pour entrer plus en détail dans le merveilleux monde de l’aromathérapie, n’hésitez à demander son avis à un aromathérapeute certifié et à lire nos articles sur les propriétés et les usages de chaque huile essentielle.

À bientôt !